Les bacs de culture, c’est KISS


KISSJ’ai eut la chance cette année… en fait l’année dernière (Bonne année 2014 et meilleurs vœux du coup) d’assister à la conférence LeanKanban FR’13. J’ai put y découvrir la conférence de Claude Aubry « kanbanisez votre Scrum » qui s’attaque, entre autre, à la culture du backlog.

Je vous propose un retour d’expérience sur cette étape de grooming mise en œuvre sur un projet récent achevé fin novembre.

J’ai testé pour vous…

Nous avons adapté librement le principe proposé par Claude Aubry,  les  user stories vont passer successivement d’un bac à un autre et ce faisant gagner en maturité jusqu’à être réalisée et livrée au client.

6 bacs de cultures ont été mis en place :

  • 3 dédiés à la définition du besoin
  • 2 dédiés à la réalisation
  • 1 bac à glaçon

Bacs de culture, description

Définition collective du besoin

Bacs de culture, bac à sableLe premier bac sera le ‘Bac à sable’ il permet de recueillir et de collecter les idées : Ne rien oublier, Ne pas tout démarrer & Prendre en compte les apprentissages en cours de route. On sélectionnera à partir de ce bac les fonctionnalités que l’on souhaitera ensuite étudier.

Bacs de culture, bac de cultureLe ‘Bac de culture’ servira alors pour préparer le terrain et s’interroger sur le QUOI ? Clarifier le besoin, Définir la valeur, Étudier la faisabilité. Une fois la valeur établie on peut travailler la solution.

Bacs de culture, bac de départLe ‘Bac de départ’ servira a faire émerger une solution. On travaille sur le COMMENT ? Négocier une solution, Détailler les conditions d’acceptation, Préciser les critères de finition. A la fin de ce bac, les élément éléments seront éligibles au sprint (ready-to-start)

Réalisation

Bacs de culture, bac de sprintLe ‘Bac de sprint’ contiendra alors l’ensemble des user stories sélectionnées lors de la planification en fonction de la stratégie du product owner et de l’objectif de l’itération. Charge à l’équipe de réaliser les fonctionnalités en respectant les priorités.

Bacs de culture, bac de récolteLe dernier bac sera le ‘Bac de récolte’. Une fois la user stories développée, testée, approuvée. Les user stories de ce bacs sont alors packagées et livrées le plus fréquemment possible afin de valider sur le terrain les hypothèses émises.

Bacs de culture, bac à glaçonIl en manque un … le ‘Bac à glaçon’ qui permet astucieusement d’écarter des fonctionnalités jugées non stratégiques ou non faisable en l’état. La présence de ce bac facilite les arbitrages et permet de mieux se focaliser sur les sujets.

Évolution des bacs

Bacs de culture, évolution, graphique

Au démarrage du projet seul les éléments du socle technique faisaient partie du backlog.

Pendant le sprint 1, on a amené à maturité les fonctionnalités à forte valeur ajoutée qui ont été réalisé en partie pendant le sprint 2.

Nous avons répété ce scénario pour le sprint 2 afin de nous laisser le choix en début de sprint 3 sur la stratégie a mener pour obtenir le produit ayant le maximum de valeur.

Le dernier sprint a permis de finaliser l’application sur les axes performance et pertinence des informations & transfert de connaissance.

Bénéfices

kiss_principle.jpgCette approche simple et efficace du backlog nous a permis tout au long du projet de maitriser la taille de notre backlog et donc d’offrir une bonne visibilité tout au long du projet

Expliciter le processus de maturation d’une user stories à amélioré la qualité des échanges entre les équipes. Chacun sachant sur quoi travailler et chacun étant à l’écoute des propositions des autre.

Cette visibilité sur l’état du produit couplé à une charte projet claire et à un backlog au format mindmap ont permis au client de s’impliquer et de réaliser les arbitrages nécessaires pour tirer le meilleur parti du temps et du budget dont il disposait.

Finalement, un client devient agile a partir du moment où on lui en donne la possibilité !

Références :

Présentation de Claude Aubry à Grenoble
Article de Claude Aubry ‘Limiter le bac de sprint
Article de Claude Aubry ‘Diagramme de bacs empilés
Publicités

Une réponse à “Les bacs de culture, c’est KISS

  1. Pingback: Les bacs de culture, c’est KISS | Geek Mag·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s